Quelques conseils pour bien réussir son rhum arrangé

Mis à jour : févr. 18

Le rhum arrangé vient de Guadeloupe, de Madagascar et surtout de la Réunion où il est une véritable institution familiale. Composés de rhum blanc le plus souvent, de fruits, de racines, de plantes aromatiques, d’herbes et d’épices, le tout macéré de longs mois avant d’être consommé, les rhums arrangés sont riches de toutes les saveurs des îles. Malgré tout, au moment de se lancer dans la fabrication maison, plusieurs questions peuvent se poser. Les possibilités sont infinies, mais il y a tout de même quelques principes à connaître.


A savoir avant de commencer, le principal ingrédient du rhum arrangé, c’est la patience !


Ensuite, il faut des produits de bonne qualité, des épices et surtout des fruits frais et à pleine maturité. Pour les proportions on compte 50% de fruits et 50% de rhum.


Quel Rhum choisir ?


Premièrement, il faut déjà choisir un rhum qui te plaît lorsque tu le dégustes pur. S’il a un goût de chaudière ou d’alcool, il faudra mettre des tonnes de sucre pour le rattraper, et tu perdras toute la subtilité que peuvent apporter les fruits ou les épices. Il convient donc d’éviter les rhums tout premier prix qui ont souvent des défauts notables, ou alors pas de goût du tout.


Tu peux également écarter les rhums haut de gamme, car leurs arômes les plus intéressants disparaîtront avec la macération.

- Rhum agricole : idéal pour ressortir l’arôme des ingrédients.


En haut de la liste des meilleurs rhums à utiliser pour un rhum aromatisé se trouve le rhum agricole. Dérivée de la canne à sucre, cette variété de rhum est prisée pour son goût et sa teneur en alcool. Généralement à 50°, il fait ressortir l’arôme naturel des ingrédients pour les diffuser dans le rhum. Pour que ton rhum arrangé puisse prendre la couleur des ingrédients, il est conseillé d’utiliser un rhum blanc agricole.


- Rhum traditionnel, pour un rhum aromatisé moins fort.


En ce moment, les rhums traditionnels envahissent le marché et représentent la quasi-totalité des rhums. Leurs teneurs en alcool varient de 25 à 62°. Mais rassure-toi, ils peuvent également s’utiliser dans la préparation d’un rhum arrangé. L’idée ici est d’utiliser un rhum de base traditionnel qui te plait tant au goût, qu'à sa teneur en alcool. De cette manière le risque qu’il y ait faute de goût est minime. Le résultat sera surement à la hauteur de tes attentes.


Rhum

Quelques conseils en plus:

Quel contenant choisir ?


C’est une chose qui semble anodine, mais à laquelle il vaut mieux penser avant de commencer. Le contenant idéal est une bouteille de type «Dame Jeanne»; une sorte de bonbonne en verre, possédant un goulot permettant d’insérer et d’extraire facilement les fruits, mais offrant peu de contact entre l’alcool et l’air lors de la macération, ce qui est le principal défaut des bocaux à large ouverture.

Du sucre ou pas ?

Le sucre est important dans les recettes de rhums arrangés car il sublime les saveurs et les rend plus suaves. Un rhum arrangé se doit d’être un peu sucré, mais pas trop, sous peine de se retrouver avec un sirop trop écœurant. Pour que cela reste bien équilibré, il est préférable de s’en tenir à l’équivalent de 2 cuillerées à soupe pour 1 litre de préparation dans un premier temps.

On utilise bien entendu du sucre de canne, en poudre ou en sirop (attention au sirop qui a un pouvoir sucrant plus élevé et qui apporte beaucoup de gras à la texture). En ayant la main légère sur le sucre au départ, vous pourrez l’ajuster sans problème en fin de macération.


Combien de temps dure la maturation ?


Tout dépend des fruits et épices que tu vas utiliser par exemple la pomme nécessite une macération très longue pour exprimer toutes ses saveurs alors que les agrumes libèrent les leurs en 2 semaines...


En moyenne, un rhum arrangé doit reposer au minimum 3 mois, en sachant qu’à partir de 6 à 8 mois, la plupart des arômes se seront infusés. Plus il vieillira, plus il continuera de se parfumer. Il est recommandé de le placer dans la pièce la plus chaude de votre logement, car il semble que la chaleur soit bénéfique à sa maturation.

Pour trouver la combinaison qui te plaira le plus, il te faudra essayer plusieurs rhums, plusieurs ingrédients, des temps de macération différents et de la patience !

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le Rhum