Le Whisky

Mis à jour : 16 déc. 2020

Le Whisky est un alcool très apprécié, que ce soit en dégustation ou cocktail.


Dans cet article, je vais te raconter l'histoire du Whisky, sa fabrication ainsi que les différentes catégories de Whisky.



L’histoire du Whisky:


Les origines du whisky demeurent sujettes à polémique entre les irlandais et leurs cousins écossais. On dit aussi que les Chinois le distillaient déjà il y a 2000 ans. On raconte également que ce serait l’invention hasardeuse d’alchimistes arabes au Xe siècle qui aurait créé les premiers alcools. Ces incertitudes participent au mystère qui entoure cette eau-de-vie.


L’histoire du whisky nous emmène d’abord en Chine et en Egypte, il y a près de 4000 ans. Certains archéologues affirment observer les premières traces de distillations sur certaines peintures de pierres tombales. À l’époque, on ne parle pas du tout de whisky à boire, mais de parfum!


La légende raconte ensuite qu’un certain Saint Patrick, à la suite d’un voyage en Egypte en 432, rapporte les secrets de la distillation en Europe, mais surtout en Irlande et en Ecosse.


Avec les conquêtes et l’expansionnisme que l’Europe aura connus, la pratique s’affine. Ainsi, la boisson s’est un peu plus rapprochée de celle que l’on peut boire de nos jours. Le whisky fut sûrement le breuvage le plus apprécié de l’époque, tout particulièrement en Ecosse et en Irlande. Le nom de ce nectar tire ses origines de termes gaéliques «uisge beatha» qui veut dire eau de vie dans cette langue.


En cette année 1494, nous trouvons la première trace écrite de distillation de malt, enfin du Whisky. Et c’est bel et bien en Ecosse que cela se produit. Cette eau de vie de malt n’est pas encore vieillie en fût comme l’impose la loi sur le whisky aujourd’hui. Mais il s’agit bien de la première preuve historique de l’apparition du whisky.


Champ d'orge
Champ d'orge

Au XVIe siècle, la mise au point de systèmes de refroidissement à eau permet une nette amélioration qualitative qui accélère le développement économique du whisky écossais.


L’histoire prend un tournant au début des années 1800, où le whisky ressemble déjà plus à celui que l’on connaît aujourd’hui. À la seule différence qu’à l’époque, la fabrication est presque entièrement clandestine. Mais très vite, la boisson est taxée et contrôlée. Des lois sont votées, et en 1823 les premiers whiskies légaux pur malt sont distillés. Les progrès techniques de l’époque emmènent doucement à l’industrialisation du single Malt. C’est l’âge d’or des distilleries écossaises!

Le saviez-vous ? De nos jours, l'Écosse compte plus de 100 distilleries opérationnelles (et fonctionnelles !) chacune ayant sa propre et unique façon de fabriquer le whisky.

La fabrication du Whisky:


Trois ingrédients de base et beaucoup de savoir-faire, tels sont les éléments nécessaires pour la fabrication du whisky. En effet il suffit de se procurer une céréale, généralement de l’orge ou bien encore du seigle ou du maïs, de la levure et de disposer de beaucoup d’eau.


-Maltage: Le maltage consiste à mouiller l’orge et l’étendre pour qu’il germe et ensuite le faire sécher avant d’être livré dans les distilleries. Le maltage va définir les arômes du whisky. Le séchage du maltage apportera des arômes différents: s'il est séché à l'air chaud, on obtient des notes biscuitées, toastées et torréfiées. S'il est séché sur un feu de tourbe, on obtient des notes rôties, fumées et médicinales que l'on retrouve après la distillation.


-Brassage: Une fois l’orge malté et séché, il est broyé et transformé en une farine appelée «Grist», qui est ensuite transférée dans de grandes cuves appelée mash tun en cuivre, en bois ou en acier pour être mélangée à de l’eau et permettre la création d’un premier liquide sucré que l’on appelle le wort.


-Fermentation: Ce liquide est ensuite mélangé à de la levure dans de nouvelles grandes cuves appelées washback en anglais. On obtiendra alors une première fermentation et le liquide (le wash) deviendra une sorte de bière à l'environ de 9%.


-Distillation: La distillation du wash permet de séparer l’alcool de l’eau. En chauffant le wash, l’alcool s’évapore à 80°C alors que l’eau s’évapore à 100°C. Cela permet de séparer ces deux éléments puis de transformer l’alcool en liquide en le refroidissant. Chaque distillerie a des alambics spécifiques, ce qui joue un rôle dans le goût du whisky et leur donne un trait de caractère.


Fûts de chêne
Fûts de chêne

-Vieillissement: C’est probablement la phase la plus importante de tout le processus, certains experts disent même qu’elle peut influencer à 70% la saveur finale. Traditionnellement, le whisky vieillit dans des fûts de chêne pendant 3 ans au minimum, mais généralement beaucoup plus longtemps. Les fûts utilisés ont généralement servi une première fois pour la maturation de bourbon américain.


Le saviez-vous ? Auparavant, le fût de chêne était utilisé comme simple contenant alors qu’aujourd’hui, c’est un élément qui définit le caractère du whisky. A ce jour, la sélection des fûts de chêne est importante et la taille également. La maturation des whiskies diffère selon la taille du fût: les petits fûts favorisent le développement des arômes plus rapidement.

Différentes catégories de Whiskies:


Le blended (ou blend): Ce sont les plus communs. Il est le fruit d’un assemblage de plusieurs «whiskies de malt» avec des «whiskies de grain». C’est aussi le plus consommé dans le monde puisqu’il est aussi en général bien meilleur marché que les autres.


Le pure malt (ou vatted malt): Là encore il s'agit d'un mélange de différents whiskies provenant de diverses distilleries, mais uniquement de «whiskies de malt». Les whiskies pure malt permettent aux meilleurs assembleurs de réaliser des produits typés et de grande qualité. A l’assemblage il est vieilli 3 ans au minimum.


Le single malt: Ce type de whisky est fabriqué à 100% à partir d’orge maltée. Le single de single malt signifie que les malts utilisés dans le produit final proviennent d’une seule et même distillerie.


Le whisky de grain: Whisky fabriqué à partir de diverses céréales (blé, maïs, avoine, seigle) et éventuellement d’orge maltée. Il ne subit qu’une seule distillation. Ce type de whisky a très peu de goût. On le réserve essentiellement à l’assemblage des blends.


Le Bourbon: Bien que la plupart soient produits dans l’état américain du Kentucky, le bourbon peut en réalité être produit n’importe où aux Etats-Unis. Il doit contenir au moins 51% de maïs et être vieilli minimum 2 ans dans des fûts de chêne neufs.


Le Rye Whiskey: Désigne un straight whiskey qui doit contenir un minimum de 51% de seigle, (les autres ingrédients étant principalement du maïs et de l’orge) puis vieilli dans des fûts de chêne fraîchement flambés. Le rye whiskey est plus sec et plus fruité que le Bourbon.

Bouteilles de Whisky
Bouteilles de Whisky

Voici donc les points principaux à retenir sur le Whisky.


Que ce soit pour tes cours ou ta connaissance personnelle, tu peux à présent converser sans problème sur le sujet avec tes amis/famille/barmen.


N'hésite pas à donner ton impression! =)


17 vues0 commentaire