Le Gin

Mis à jour : 16 déc. 2020

Ah.. Le Gin.. Une grande histoire d'amour!


Dans cet article, je vais te raconter l'histoire du Gin, sa fabrication ainsi que les différentes catégories de Gin.



L’histoire du gin :


On associe évidemment le gin à l’Angleterre mais en réalité ce ne sont pas les anglais qui ont inventé ce spiritueux.


A l’origine cette boisson provient des anciens Pays-Bas (qui comprennent une partie de l’actuelle Belgique) qui ont commencé à produire une eau-de-vie de genièvre qu’ils ont appelé "Genever". Cet ancêtre du gin est élaboré en redistillant un mélange d’alcool de grain et de vin de malt, auquel on ajoute des baies de genièvre.


Il a la réputation de guérir tous les maux, et séduit également les soldats anglais engagés dans la guerre de 80 Ans, qui le baptisent “Dutch Courage”.


Baie de Genévrier
Baies de Genévrier

Le genièvre, puis plus tard le gin, devint extrêmement populaire en Angleterre. Plutôt que d’importer des distillats de raisin (brandy, cognac), les anglais avaient la possibilité de produire eux-mêmes leur alcool, puisque sa fabrication se faisait à partir de céréales qui poussaient facilement dans ces climats plus frais.


Pendant les années 1800, la classe supérieure considérait le gin comme la boisson du peuple, qui ne servait qu’à saouler la classe ouvrière. Cependant, vers la fin des années 1800, les officiers de la marine britannique se mirent à boire du gin. Cela permit d’instaurer les cocktails de l’époque qui sont toujours d’actualité tel que le gin tonic.



Bouteille de Gin

Depuis quelques années, le gin fait un retour plus que remarqué sur le devant de la scène. S’il a longtemps été considéré comme une spécialité britannique, des pays comme l’Espagne, la Belgique, les États-Unis ou la France produisent également de très bons gins premium.




Le saviez-vous ? Les Philippins sont les plus grands buveurs de gin dans le monde. Ce peuple préfère le gin à la bière. À preuve, on consomme près de 25 millions de bouteilles de gin chaque année aux Philippines! Cela équivaut à 43 % de la consommation mondiale de cette eau-de-vie

La fabrication du gin :


Le gin est fabriqué à base de genièvre, obtenu au départ d’un alcool neutre, le plus souvent un alcool de grains à base d’orge, de seigle ou de blé. Cet alcool est mélangé à des baies de genévrier et à des ingrédients botaniques naturels tels que des graines de coriandre, de la cannelle, du citron vert...


Alambic
Alambic

3 étapes essentielles :


La première étape consiste à produire un alcool de grain dans un alambic à colonne, l’alcool obtenu est sans saveur et sa teneur en alcool est élevée jusqu’à 96%.

En second temps l’alcool de grain est une nouvelle fois distillé en y ajoutant les ingrédients botaniques, c’est lors de cette phase que s’établi la distinction entre les différents types de gins.


La troisième étape consiste à ajouter de l’eau tout en respectant des obligations légales strictes afin d’atteindre un degré d’alcool d’environ 40%.


La plupart des gins ne nécessitent pas de passer par un processus de vieillissement et sont directement prêts pour la mise en bouteille une fois distillés.


Le saviez-vous ? Aujourd’hui la gamme d’ingrédients ne cesse de se diversifier. Certains gins peuvent contenir plus de 50 ingrédients botaniques légalement ils doivent néanmoins tous contenir des baies de genévriers.

Différentes catégories de Gin :


Distilled Gin : gin obtenu par distillation d’une base d’alcool neutre et de plantes aromatiques (dont le genièvre), auquel des extraits et arômes peuvent être ajoutés après distillation.


London Gin : gin distillé à base d’alcool neutre et de plantes aromatiques (dont le genièvre), auquel rien d’autre que de l’eau ne peut être ajouté après distillation pour en abaisser le degré alcoolique. Un London Gin ne peut donc être ni aromatisé ni édulcoré à la sortie de l’alambic.


Old Town Gin : Ce gin, contrairement aux autres, est légèrement sucré. Ceci est dû aux édulcorants qui étaient ajoutés pour masquer les impuretés, provenant d’une mauvaise distillation.


Plymouth Dry : Il tire son nom de la ville portuaire de Plymouth, en Angleterre. Selon la législation anglaise, ce gin doit être fabriqué dans cette zone géographique. Il n’est pas aussi sec que le London Gin, mais il a un goût de baies de genévrier plus prononcé et plus riche.


Différentes Baies
Différentes Baies

Voici donc les points principaux à retenir sur le Gin.


Que ce soit pour tes cours ou ta connaissance personnelle, tu peux à présent converser sans problème sur le sujet avec tes amis/famille/barmen.


N'hésite pas à donner ton impression! =)


41 vues0 commentaire