Le Cognac

Mis à jour : 25 déc. 2020

Le Cognac est un digestif très apprécié pur ainsi qu'utilisé dans plusieurs cocktails.


Dans cet article, je vais te raconter l'histoire du Cognac, sa fabrication ainsi que les différentes catégories de Cognac.



L’histoire du Cognac:


L’histoire de tout cognac débute dans le vignoble charentais. Six crus s’y distinguent, dont quatre produisent 87 % des cognacs.


Les savoir-faire autour du cognac se sont construits depuis plusieurs siècles. Tout a commencé avec la distillation, introduite au XVe siècle par les Hollandais afin de préserver la qualité du vin de Charente lors du transport, notamment dans les lointains royaumes du nord, où l’on raffolait de cette boisson alors appelée «brandwijn» et qui donnera le mot «brandy».


Trois siècles plus tard, les Charentais modifient leurs alambics: c’est l’apparition de la double distillation. Ils bonifient encore leurs eaux-de-vie grâce à un vieillissement en fût de chêne. Ainsi naît le cognac et avec lui le début d’une belle aventure pour la ville éponyme qui deviendra la capitale d’un commerce de renommée internationale.


Cave à vin
Cave à vin



Le marché se développe au XIXe siècle et de grandes maisons de commerce se créent. Les eaux-de-vie s’expédient alors en bouteilles et non plus en fûts.



Le saviez-vous ? Ce n’est qu’en 1824 que “l’eau-de-vie” produite à Cognac prit le nom officiel de COGNAC.




La fabrication du Cognac :


Suite à la récolte du raisin, le pressurage est immédiatement effectué dans des pressoirs traditionnels, le jus obtenu est ensuite mis à fermenter durant 5 jours. Ces étapes sont capitales car elles sont déterminantes pour la qualité future de l’eau-de-vie.


Cuves de fermentation
Cuves de fermentation

La distillation se déroule dans de petits alambics en cuivre afin d'obtenir un alcool intense avec une profondeur et une richesse aromatique. La distillation du Cognac s’effectue en deux temps puisque le résultat de la première distillation également appelé le «brouillis» va être de nouveau mis en chaudière et être distillé une seconde fois pour obtenir «la bonne chauffe».


Cependant, tout l’alcool obtenu lors de ce processus de distillation ne sera pas conservé dans le produit final! Le distillateur va choisir de garder uniquement la portion la plus noble de l’eau de vie obtenue, le reste sera mis de côté pour être distillé à nouveau. De manière classique, les “Têtes” sont les premiers litres d’alcools qui vont couler hors de l’alambic et les “Queuesles derniers litres d’alcools obtenus” qui vont être séparés du “Cœur” de la distillation.


Pour qu’il puisse être dégusté, le cognac doit être vieilli dans des fûts de chêne. Ce vieillissement se faire naturellement, et permet au cognac de gagner en saveur dans les barriques. L’eau-de-vie obtenue après la double-distillation charentaise a besoin d’un long vieillissement pour devenir du cognac. Ce dernier permet de transmettre les saveurs du bois à l’alcool, et attribue à la boisson sa couleur si particulière.


Chaque Cognac dispose de son identité propre qui va résulter de son terroir d’origine, de ses conditions de vendange, de vinification ou bien encore de la méthode de distillation choisie pour sa conception. Cependant, l’assemblage final va être déterminant dans la fixation de cette identité. La mise en bouteille se fait une fois que le cognac a atteint le niveau d’alcool recommandé.


Le saviez-vous ? Le cœur de la région de Cognac s'appelle la Champagne.

Différentes catégories de Cognac :


VS (Very Special): Assemblage d’eaux-de-vie d’un vieillissement minimum de 2 ans.


VSOP (Very Special Old Pale): Assemblage d’eaux-de-vie âgées de 4 ans minimum.


XO (Extra Old): Assemblage d’eaux-de-vie âgées de 6 ans minimum.


Verres à Cognac
Verres à Cognac

Voici donc les points principaux à retenir sur le Cognac.


Que ce soit pour tes cours ou ta connaissance personnelle, tu peux à présent converser sans problème sur le sujet avec tes amis/famille/barmen.


N'hésite pas à donner ton impression =)


5 vues0 commentaire