La Vodka

Mis à jour : janv. 28

La vodka est une boisson très appréciée dans le monde, que ce soit en dégustation ou en cocktail.


Dans cet article, je vais te raconter l'histoire de la vodka, sa fabrication ainsi que les différentes catégories de vodkas.



L’histoire de la vodka:


Qui est à l’origine de la vodka ? La Pologne ou la Russie? Grande question qui reste toujours sans réponse encore aujourd’hui, car aucune référence historique ne permet de statuer. Les deux pays revendiquent cette création. Cet alcool étant très ancien, il n’est pas possible d’identifier un inventeur, ni même une date précise.


Selon la légende, les moines ont été les premiers en Russie à obtenir de l’alcool par distillation. Lors d’une visite à Constantinople, les dignitaires religieux goûtent l’eau-de-vie de vin. La boisson produit une impression si forte sur les hôtes russes, qu’à leur retour ils décident de concevoir un premier alambic pour distiller des grains de céréales, à défaut de culture de vignes en Russie. Ce liquide alcoolisé, prénommé à juste titre «vin de blé» ou aqua vitae est devenu le prototype de l’eau-de-vie de grain contemporaine. Jusqu’en 1751, le nom de Vodka n’avait pas encore été donné à cet alcool. Le terme vodka peut se traduire par “petite eau“. Voda étant le terme désignant l’eau dans les langues slaves comme le Russe.


Champ de blé
Champ de blé

Jusqu’au XVIème siècle les vodkas sont considérées comme des boissons médicinales, probablement en raison de leurs vertus «désinfectantes». Ainsi le médecin et botaniste de la cour polonaise Stefan Falimierz dénombre dans ses écrits plus de 72 variétés de vodkas infusées aux plantes. Les premières vodkas sont sans doute, pour des raisons médicales, des vodkas aromatisées. Elles associent les vertus curatives des plantes à la vodka, atténuant en partie le goût abrupte de l’éthanol. D’autant que les papilles des européens de l’époque n’étaient pas habituées aux alcools forts.


Au XXème, suite à la révolution de 1917, une grande vague d’émigration de Russie vers l’Europe et l’Amérique du Nord, favorisa la consommation de vodka dans ces régions. La popularité de la vodka explose ensuite dans les années 50, lorsque la mode des cocktails est devenue un phénomène d’ampleur mondiale.

Le saviez-vous? Dans le musée de la vodka de Saint Petersburg, on repère la médaille de la beuverie, qui pèse 6 kilos et destinée à être mise autour du cou de ceux qui en buvaient un peu trop.

La fabrication de la Vodka:


A l’origine, la vodka était fabriquée à partir de pelures de pommes de terre et de maïs. La vodka peut même être fabriquée à partir de raisin, de betterave, d’oignon, de carottes, de pommes etc. Bref, à partir de tout ce qui peut fermenter. Si certaines vodkas sont encore fabriquées de cette manière, la plupart des producteurs utilisent désormais des grains (par exemple du blé ou du maïs).


Quel que soit l’ingrédient de base, celui-ci devra d’abord être transformé en moût. Les matières premières sont broyées, puis mélangées à de l’eau et des enzymes pour en extraire les sucres fermentescibles. Le processus de transformation de l’amidon en sucres est un préalable indispensable à toute fermentation.


Cuves de fermentation
Cuves de fermentation

La fermentation est réalisée au sein d’une cuve en inox, afin d’éviter toute contamination du moût par des bactéries. Des levures de distillateurs sont ajoutées, elles transforment le sucre en alcool. Une fois la fermentation achevée, l’alcool est acheminé vers l’alambic pour y être distillé.



La majorité des vodkas produites sont issues d’une distillation en continu dans un alambic à colonnes. Certains distillateurs préfèrent cependant les alambics traditionnels à repasse, qui engendrent des vodkas très aromatiques. Dans ce cas, une filtration au carbone actif peut être menée afin de nettoyer l’alcool de ses arômes.


Lors de la distillation, il y a 3 phases dites «coupes»: la tête, le cœur et la queue.


La tête: au début de la distillation, l’alambic est à température de 65 à 70°C. L’alcool qui commence à couler au goutte à goutte est du méthanol, avec une odeur de solvants et de vernis, est à jeter.


Le cœur: la température augmente jusqu’à environ 78°C. C’est maintenant l’éthanol qui s’écoule de l’alambic.


La queue: la température avoisine les 94°C. L’alcool qui s’écoule est saturé d’huile de fusel (odeur et goût très mauvais).


C’est le maître distillateur qui décide du bon moment pour réaliser les coupes, afin que l’éthanol ne soit pas contaminé. Répétée plusieurs fois la distillation permet d’élever le niveau d’alcool à 95-96% et d’extraire le maximum de composés aromatiques.


Au terme de la distillation, l’alcool est filtré à travers du carbone actif pour le nettoyer de tout résidu aromatique et le rendre le plus neutre possible. La dilution est réalisée par ajouts successifs d’eau distillée ou déminéralisée, jusqu'à obtention du degré souhaité. Une ultime étape de filtration est menée, avant que l’alcool soit mis à reposer, puis embouteillé.


Le saviez-vous ? Smirnoff est la première marque de vodka au monde.

Différentes catégories de Vodkas:


Vodka de seigle: Céréale caractéristique des vodkas polonaises. Les vodkas distillées se distinguent par des notes de pain de seigle et un goût légèrement épicé.


Vodka de mélasse: Il s’agit du sirop extrait lors du raffinage du sucre. Par conséquent, les vodkas élaborées avec de la mélasse contiennent des arômes plus purs et doux.


Vodka de pomme de terre: Longtemps utilisée, elle est peu à peu tombée en désuétude. Offrant une palette d’arômes très différente des vodkas à base de céréales, elle revient de plus en plus sur le devant de la scène, chaque type de pomme de terre offrant une palette aromatique unique.


Vodka de blé: Céréale la plus populaire et de premier choix pour les vodkas russes. Les vodkas de blé se distinguent par leur fraîcheur aromatique anisée et un palais de texture grasse.


Vodka de maïs: Beaucoup plus utilisé pour sa capacité de fermentation, son grand rendement en alcool et ses arômes de maïs cuit et de beurre.


Vodka d’orge: Céréale la moins utilisée pour l’élaboration de la vodka, si ce n’est en Finlande. Les vodkas d’orge se distinguent par leur douceur.


D’autres matières premières sont utilisées comme la betterave à sucre (vodka industrielle), le raisin, le quinoa ou encore des fruits.


Cocktail Moscow Mule
Cocktail Moscow Mule

Voici donc les points principaux à retenir sur la vodka.


Que ce soit pour tes cours ou ta connaissance personnelle, tu peux à présent converser sans problème sur le sujet avec tes amis/famille/barmen.


N'hésite pas à donner ton impression! =)